Quand le changement climatique nuit au développement du renouvelable

Dans une partie du nord de la Thaïlande isolée du cœur du pays par la distance et les montagnes, le gouvernement souhaite développer un projet de Smart Grid (réseau intelligent) pour assurer à la région l’autonomie électrique par les énergies renouvelables. Seulement, selon un certain nombre d’autochtones, « les panneaux photovoltaïques réchauffent le climat ». Récit d’une découverte pour le moins surprenante.

Lire la suite …

CHINE – Le barrage des Trois Gorges

Le Yangtsé est le 3e fleuve le plus grand du monde, et produit une très grande quantité d’énergie. Il y a plusieurs raisons à sa construction : réduire les crues du fleuve, favoriser le commerce fluvial, et produire de l’énergie.

Cependant, la construction de ce barrage a impacté la population ainsi que la biodiversité du fleuve. En effet, elle a nécessité le déplacement d’1,3 Millon de personnes de leurs habitations, sans réelle assurance de retrouver un emploi. La montée des eaux favorise aussi les glissements de terrain, qui oblige la population à s’éloigner encore plus du fleuve. De plus, le barrage retient les algues et les déchets, ce qui réduit la biodiversité dans le réservoir.

Une production d’énergie renouvelable certes, mais qui pose de gros problèmes écologiques et sociaux.

COLOMBIE – Electricité renouvelable pour un village indigène

En Colombie, nous avons eu la chance d’être accueillis dans une communauté indigène de la région Chocó, vaste étendue de forêt vierge au Nord-Ouest de la Colombie.

Cette communauté d’environ 500 membres, a reçu en 2015 l’aide d’un programme gouvernemental afin d’obtenir une électricité permanente et renouvelable.

Comment l’arrivée de cette énergie a-t-elle été préparée? Répond-elle aux besoins de la communauté? A-t-elle perturbé l’équilibre de vie local? Comment est-elle perçue par les habitants?

La communauté indigène du village Yucal, en pleine jungle Colombienne, a sollicité une aide extérieure pour générer de l’énergie propre dans le village. C’est ainsi que l’ONG Energia limpia (énergie propre) a accompagné la communauté pour atteindre cet objectif.

Ils ont ensemble recherché la source d’énergie la plus adéquate pour alimenter le village, et ont finalement installé une microcentrale hydraulique, alimentée par une chute d’eau à proximité du village. Ils ont donc maintenant accès à une électricité permanente.

C’est une petite révolution dans ce village, où maintenant les ruelles sont éclairées le soir, certaines tâches agricoles sont simplifiées, des congélateurs et équipements de loisirs commencent à être installés.

Si ce changement améliore le cadre la vie des habitants, il apporte également son lot de réticences, et bouleversements culturels au sein de la communauté.

Ce reportage explore la transformation sociale que vit le village à travers plusieurs questionnements d’ordre sociologique.